humiditi - Salpêtre humiditéLe salpêtre n’est pas une moisissure ni un champignon, mais il peut provoquer des problèmes importants pour la structure des édifices et dégrade considérablement les murs, y compris esthétiquement.

Le nom « salpêtre » vient du latin salpetrae – sel de pierre.

Il s’agit d’un dépôt constitué par les sels minéraux au bas des murs, lorsque l’humidité a pénétré et que l’intérieur est mal ventilé.

Dans ces conditions, les pluies viennent s’infiltrer dans les fissures ou dans la porosité de la maçonnerie (briques, joints, enduits…), tandis que les remontées capillaires véhiculent l’eau souterraine.

Or, cette eau est chargée de bactéries et d’ammoniaque.

Au contact de l’oxygène de l’air et du carbonate de potassium contenu dans les maçonneries, du nitrate de potassium se forme : c’est le salpêtre.

Lors de l’assèchement, les sels minéraux présents dans la maçonnerie se trouvent privés d’humidité et vont migrer en surface pour pomper celle de l’air ambiant.

Cela provoque une concentration des sels minéraux en surface.

Les dépôts de salpêtre vont alors se manifester sous la forme de cristaux blancs, de fibres blanches, des poils blancs et d’efflorescences qui peuvent conduire à des détachements de plaques entières.

La poussée de ces sels hygroscopiques provoquera des dommages considérables, il arrive même parfois que des pans de mur entiers s’effondrent sous leur action continuelle qui rongera les matériaux.